SOCIETE : les jeunes rabatteurs accusés de vol dans les rues de Conakry

0

Dans les grands carrefours de la capitale Conakry, nombreux sont des jeunes qui font le rabattage afin de gagner leur quotidien. Bien que rentable pour eux, ils sont souvent accusés de vol par certains passagers. Chose qu’ils rejettent complètement.

Les rabatteurs ou encore coqsseurs circulent entre les véhicules de transports publics pour aider les chauffeurs à gagner rapidement les passagers en échange de billets de banques qui varient entre 500 francs et 1000 FG. Ceux qui exercent cette activité sont traités souvent de voleurs par certains citoyens. C’est le cas de Mamadou ciré Diallo qui soutient qu’il existe une complicité entre ces jeunes et les agents de la police. « Vraiment ces jeunes fatiguent les gens. Ils font semblant de vous aider alors qu’en réalité ils sont des voleurs. Je dis parce que j’en ai été victime. Ils sont des complices de policiers» témoigne ce citoyen.

Aboubacar Camara réside à Enco5. Il observe souvent ces jeunes dans leur opération. « Souvent ils observent surtout les dames qui se promènent avec les sacs à main. Ils ne volent pas directement. Ils observent avant de passer à l’action» précise-t-il.

Mamadou Samba Diallo, la vingtaine, fait cette activité de rabattage. Il se blanchit et reconnait qu’il y’a certains qui volent parmi eux. « Il y’a des personnes qui exercent cette activité. Moi par exemple je ne suis pas dans ces cas de vol mais parmi nous, il y’a toujours des gens qui volent et cela sali d tout le monde» affirme-t-il.

Le manque de travail pour subvenir à leur besoin est la cause fondamentale évoquée par ces jeunes qui exercent cette activité de rabattage dans les carrefours de Conakry.
Mohamed Lamine Touré, guineezenith.com

LEAVE A REPLY