POLITIQUE : Le PADES accuse le RPG et l’UFDG de mélanger les Guinéens

0

Le 16 février prochain le PADES, parti des démocrates pour l’espoir envisage de célébrer en différé ses deux ans d’existence dans le paysage politique Guinéen. En prélude à cette activité, les responsables de ce parti ont donné un avant gout en dressant les premiers bilans de la création du parti et de se prononcer sur l’actualité politique guinéenne. C’était lors de l’assemblée générale hebdomadaire de ce samedi.

C’est le 08 février 2017 que le PADES a été crée. Il fait ses premiers pas en participant aux élections communales du 04 février 2018. Le score obtenu n’a pas été totalement reluisant. Selon les responsables de ce parti, il est plutôt encourageant. Dédé Dioubaté est la coordinatrice nationale chargée des questions politiques du PADES. « On a eu 84 conseillers sur toute l’étendue du territoire, hors mis la zone spéciale de Conakry là où on n’a pas eu de conseillers» dit-elle.

Autre aspect qui permet aujourd’hui à ce parti dirigée par Dr Ousmane Kaba de se frotter les mains, c’est la représentativité. «Au jour d’aujourd’hui, il n’y a pas une seule préfecture dans les 33 préfectures là où il n’y a pas le PADES. Nous sommes maintenant en train d’implanter le parti dans les sous-préfectures et dans les districts» ajoute t-elle.

L’actualité politique, surtout le dossier Matoto avec l’élection de Mamadouba Toss Camara, n’échappe pas au contrôle du PADES. La coordinatrice nationale chargée des questions politiques a conclu ses propos en accusant le RPG et l’UFDG de mélanger les guinéens en privilégiant le consensus au détriment des lois. «Les deux grands partis là, c’est eux qui sont entrain de nous mélanger, le RPG et l’UFDG. Parce qu’ils ont commencé ce processus là avec leur problème de consensus. C’est ce qui nous amené à tout ça. Ils ont refusé de faire face à la loi»  conclut-elle.

Mohamed Touré, guineezenith.com

LEAVE A REPLY