Lutte contre l’insalubrité à Conakry: le chef de quartier de Dabompa plateau dénonce l’incapacité de l’ANASP

0

A Dabompa plateau, commune de Matoto, les ordures règnent en maitre  absolu au niveau des points de transits. Après de multiples tentatives auprès de l’agence nationale de la salubrité publique pour de nettoyer son point de transits qui se trouve au beau milieu des habitations, le président du conseil du quartier demande plus d’action de la part des autorités au plus haut niveau pour qu’il soit en paix avec ses citoyens dans la lutte contre l’insalubrité dans son quartier.

Deux PME de ramassage d’ordures évoluent à Dabompa plateau. L’objectif qui leur est assigné est toujours atteint. Mais pour le président du conseil du quartier, le problème est ailleurs «Notre problème majeur ici aujourd’hui c’est comment prendre les ordures ici et envoyer au lieu de regroupement central. Ici, on a des lieux de regroupement pour les PME. Maintenant la société qui récupère pour la carrière c’est là le bas blesse» explique Sékou Soumah.

Le président du conseil du quartier de Dabompa plateau a mené plusieurs démarches auprès de l’ANASP, agence nationale de la salubrité publique mais son problème n’a jamais été résolu. « Je peux trouver un lieu où on peux regrouper. Mais envoyer à la carrière, je ne peux pas. Il faut voire les ordures comment ça barre la route. L’ANASP dit que chez moi c’est loin, qu’elle n’a y a pas de carburant. C’est à ce niveau le bas blesse. Sinon ramasser tout au long de la route ou dans le quartier il n’ya pas de problème dans ça. Mais venir chercher, c’est là-bas le problème» ajoute t-il.

Le problème est persistant et Sékou Soumah n’est plus en paix devant les citoyens de son quartier. « Ils ne connaissent pas les PME ni la mairie. Eux c’est le chef quartier. Et moi aussi je n’ai pas les moyens pour faire ça. Je peux qu’écrire à mes chefs hiérarchiques. J’ai écris fatigué et s’ils n’interviennent pas, vous voyez le problème» conclut-il.

Mohamed Touré, guineezenith.com

LEAVE A REPLY