La Guinée célèbre le 47ème anniversaire de la création de l’OMVS

0

L’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS), a été créée par la convention du 11 mars 1972, après la dissolution de l’organisation des États Riverains du fleuve Sénégal, créée en 1968 à Labé. Pour faire une communication plus large sur l’institution, les responsables de l’organisation ont décidé de célébrer à partir de  2018, la date de création de l’organisation.  A cette occasion, l’organisation a célébré ce lundi, 11 mars 2019, le 47eme anniversaire de sa création à Conakry avec le slogan «un fleuve, 4 pays, un destin commun». Cette deuxième édition de la journée de l’omvs à connue la participation de plusieurs Ministres et des responsables de l’organisation.

Ahamed Diane semega, Haut Commissaire de l’OMVS, a dans son discours, rappelé quelques acquis de l’organisation depuis sa création. Selon lui, l’OMVS a déjà accompli de grandes réalisations, que sans doute chaque État membre pris séparément avait peu ou pas de chances ou de moyens de réussir. Les résultats les plus connus sont nos ouvrages structurants, en particulier les barrages de Diama, de Manantali et de Felou, qui permettent de sécuriser l’eau pour l’agriculture irriguée, la production d’énergie hydraulique, l’accès à l’eau potable et à la santé, la préservation des écosystèmes et la navigation pérenne sur le fleuve, a t-il indiqué. À cela, nous apportons ainsi une contribution non négligeable au développement économique et social des quatre pays membres, renchéri le Patron de l’OMVS.

Pour lui, malgré ces avancées, beaucoup d’autres défis restent encore à relever.

«Au regard des défis qui interpellent nos pays en général et le bassin en particulier: démographie galopante, pression sur la ressource, effets du changement climatique et menaces sur l’environnement», souligne le Haut Commissaire de l’OMVS.

Pour relever ces défis, dit-il, il faut moderniser la gouvernance de l’OMVS, la rendre plus apte à relever les défis de l’efficacité, de la transparence, de la cohérence. Ainsi seulement, elle pourra répondre aux aspirations des populations, préserver son leadership et continuer résolument à s’imposer parmi les cadres de développement intégré les plus solides et viables au monde.

«Notre responsabilité, c’est également de transmettre le flambeau à la jeunesse de nos pays qui prendra la relève. Elle devra elle aussi être imprégnée de ces valeurs de solidarité, de partage et des responsabilités qui vont avec, en particulier gérer avec sagesse ce patrimoine, les ressources en eau et l’environnement du bassin du fleuve Sénégal. Par ailleurs, c’est aussi pour faire connaître aux jeunes générations cette belle organisation, ses valeurs généreuses, que nous avons décidé d’instaurer et de célébrer désormais chaque année la journée de l’OMVS dans l’un des États membres» a t-il ajouté.

Ahamed Diane semega poursuit en disant qu’il est certain que la concrétisation des grands projets et chantiers de leur organisation, en particulier la restauration du transport fluvial et le renforcement de la production énergétique, apportera une plus-value déterminante dans les conditions de vie des populations et l’activité économique dans nos pays.

Le Ministre guinéen, de l’énergie et de l’hydraulique, Président du conseil des ministres de l’OMVS, s’est réjoui de la tenue de cette cérémonie de commémoration des journées de célébration de la 47ème anniversaire de l’OMVS en Guinée.

Guineezenith.com et Fatala-infos.net

 

LEAVE A REPLY