JUSTICE : Vers la libération d’Ibrahima Sory Camara

0

Condamné à 18 mois de prison ferme pour diffamation et outrage à l’endroit du chef de l’Etat professeur Alpha Condé sur les réseaux sociaux, le jeune communicant de l’UFDG, Ibrahima Sory Camara devrait bénéficier d’une grâce présidentielle dans les jours à venir nous a confié une source très sûre de l’union des forces démocratiques de Guinée. Elle précise que cette décision serait prise par le président de la république lors de l’échange téléphonique avec le chef de file de l’opposition républicaine.

Après la suspension de la convocation d’Alhousseny Makanera Kaké, porte parole de l’opposition républicaine, une autre surprise devrait être annoncée dans les prochains jours : la libération d’Ibrahima Sory Camara. « Je vous assure que le président de la république a promis le président Cellou qu’il va se battre pour libérer Ibrahima Sory Camara  et même la plupart des détenus à Kindia. Tout cela, parce qu’on l’a effrayé. Il a dit à Cellou que l’économie se porte mal, de renoncer à ces villes mortes et ces marches. C’est pourquoi la mobilisation pour aller accompagner Makanera a été annulée et la ville morte aussi reportée à la suite de la suspension de la convocation» nous a-t-elle confié avec certitude.

Cette source a aussi révélé qu’une importante délégation de l’UFDG s’est rendue récemment dans la famille du jeune incarcéré pour apporter du vivre, plus une enveloppe financière qui avoisinerait les 20 millions de francs guinéens. Elle a enfin précisé que le président de l’UFDG n’aurait pas du tout voulu que ces informations tombent dans les oreilles de la presse.

LEAVE A REPLY